Provencine

PROVENCINE - Art et ambiance de Provence

  • Français (French)
  • English
Le monastère de St Gény
32700 - LECTOURE
Fraternité st Benoit.
Doyenné st Cassien de Langedoc-Gascogne
(rattachés à la Ste Eglise Orthodoxe Serbe)
Crèches & santons
Your text here
Your text here
Ces Santons qui vont en foule à Bethléem, d’où viennent-ils ?
La coutume de « faire la crèche » se maintient, en Provence et en Languedoc, avec tant de constance et de ferveur qu’il semble que ce soit là une tradition venue des âges.
Dès le IIIème et IVème siècles, la scène de la Nativité est représentée sur des sarcophages paléo-chrétiens, comme en la basilique St Maximin dans le Var ou au Musée Lapidaire d’Arles ou au Palais du Latran à Rome. On peut y voir figurés la Vierge et l’Enfant, l’âne et plus tard le boeuf, l’Ange, l’Etoile, les Bergers, les Mages et leurs chameaux.
On trouve, au XIIème siècle, cette scène sculptée sur les édifices romans et, tout au long du Moyen-Age, Nativité, Passion et Vie des Saints seront le thème des Mystères donnés sur les parvis des églises.
Au XIIIème siècle on conçoit les premières « crèches vivantes. » On s’accorde à en attribuer la paternité à st François d’Assise, en 1223, à Greccio, et cette tradition est d’autant plus acceptée que Dona Picca, la mère du Poverello était de Tarascon, au bord du Rhône, où est enterrée sainte Marthe, soeur de Lazare, et qu’elle aurait dit à son Fils les détails des Pastrages qui sont une représentation de l’Adoration des Bergers au cours de la Messe de Minuit célébrée à Noël.
Cultuelle et culturelle la Crèche est le reflet de toute l’âme de la Provence et du Languedoc, âme profonde, touchante, généreuse, qui nous est révélée dans cette tradition, heureusement préservée : tout le peuple de Dieu, avec les signes des activités de chacun, s’avance comme une Marche vers la Crèche, à la suite des Bergers et des Rois-Mages, le travail de chacun est sanctifié et apporte ce qu’il a de mieux au Divin Enfant.
L’Histoire des Peuples se nourrit de récits que la tradition enjolive. Les Santons de Provence et Languedoc témoignent des traditions des gens d’ici, comme le disait Frédéric Mistral. Les petits personnages de terre habillés ou seulement peints, appartiennent à l’histoire des hommes de ces Provinces méridionales, à celle de leurs familles.
Les Santons ont une « âme », une âme de santons, une âme de « petits saints ». Ils sont nés de l’argile et des ocres de notre terre, douce et docile de chez nous. Et grâce à eux, par eux, cette argile est devenue parole. Parole, et parabole, d’amour, de tendresse, de confiance, d’espérance et de libération.
Lectoure, le 07 décembre 2011
Père Abbé Antoine, synchelos.
Une visite s'impose
Une première salle présente 150 santons crées par une grande amie de notre père Antoine, Simone jouglas.
Dans la même salle une série de Santons qui représentent les diverses Provinces de France réalisés par divers santonniers.
Une seconde salle, actuellement en restauration, abritera des vitrines avec les Santons qui représentent la vie quotidienne des Gens d’ici et une autre regroupera les métiers anciens et les activités des habitants de nos Provinces de Provence et de Languedoc.
On pourra aussi admirer des mini-crèches installées dans des cruches ou amphores autrefois fréquentes dans les familles de nos régions.
Enfin on pourra admirer des Icônes de la Nativité de Notre Seigneur, anciennes et plus récentes, de Grèce, Russie ou Coptes et même une très antique Mozarabe.
Divers chants ou cantiques de Noël accompagnent cette visite guidée.
Dans une région aux nombreuses traditions séculaires: La Gascogne.
Venez découvrir dans un cadre verdoyant le Monastère de St Gény.
Vous garderez le souvenir d'un lieu calme et paisible qui se prête à la méditation.
Vous pourrez admirer une des plus belles collections de santons de Provence au monde, divinement présentée.
Merci encore père Antoine.
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage